Menu

Pologne

Polonais célèbres

1. Politiciens, hommes d’Etat et héros nationaux
Jean-Paul II (1920 – 2005) Le pape Jean-Paul II
polonais le plus connu dont le vrai nom est Karol Józef Wojtyła, est né à Wadowice. En 1978, il fut le premier chef de l’Eglise catholique non-italien élu depuis 445 ans. Lors de son pontificat, il introduisit de nombreuses réformes au sein de l’Eglise. Grâce à de multiples pèlerinages, attirant des milliers de fidèles, il modifia considérablement l’image du Vatican. Dans son enseignement, il tint beaucoup à développer le dialogue entre les représentants des différentes religions.
Lech Walesa
Cet électricien à la moustache caractéristique, né à Gdansk, fonda la fédération de syndicats polonais „Solidarność” et fut le premier président élu de la Pologne non-communiste. Le rôle qu’il joua dans la chute du régime soviétique en Europe et dans la fin de la Guerre Froide permet de le mettre au même rang que Jean-Paul II et Michail Gorbaczow.
Zbigniew Brzeziński
Né en 1928 à Varsovie, Zbigniew Brzeziński fut le Conseiller à la sécurité nationale du Président des Etats-Unis Jimmy Carter entre 1977 et 1981. En 1981, il fut décoré, par le président américain, de la Médaille de la Liberté pour sa contribution à la normalisation des relations diplomatiques entre l’Amérique et la Chine et à la création de la politique de sécurité américaine et pour son engagement dans la lutte pour les droits de l’homme.
Józef Piłsudski
Józef Pilsudki est indubitablement le personnage le plus important de l’histoire polonaise de la première moitié du XXème siècle. Au moins deux fois, il influença l’avenir de toute la société européenne: en novembre 1918 (la Pologne regagna son indépendance) et en été 1920 (l’expansion bolchevique fut stoppée en Europe de l’Ouest).
Tadeusz Mazowiecki
Journaliste, travailleur social et homme politique, juriste d’instruction, il fut le premier chef de gouvernement non communiste en Europe de l’Est, rapporteur de l’ONU pour l’ex-Yougoslavie, un des fondateurs de la Fédération de syndicats polonais „Solidarność”. Il lutta avec persévérance pour les droits de l’homme. Il fut interné par le pouvoir communiste pour son activité d’opposition. Il fut un ami proche du pape Jean-Paul II.
Tadeusz Kościuszko (1746-1817)
En 1794, il dirigea l’insurrection polonaise pour la défense de la Constitution du 3 mai et de la souveraineté de l’Etat polonais (insurrection de Kosciuszko). Grâce à ses aptitudes militaires et d’ingénieur, il se distingua dans la bataille de Saratoga lors de la lutte pour l’indépendance des Etats-Unis.
Kazimierz Pułaski (1747-1779)
Il fut un dirigeant de la Confédération de Bar et un défenseur de Jasna Gora. Il commanda la cavalerie de George Washington lors de la lutte pour l’indépendance des Etats-Unis. Il mourut glorieusement de ses blessures lors de la bataille de Savanah.
Ryszard Kukliński (1930-2004)
Ryszard Kukliński fut un colonel de l’armée de la République polonaise populaire qui décida de collaborer avec la CIA et l’OTAN. Lors de la Guerre Froide il transmit à la CIA environ 35 000 pages des documents secrets concernant en outre les plans de l’USSR d’utiliser les armes nucléaires dans le conflit entre l’Ouest et l’Est et l’instauration de l’état de guerre en Pologne en 1981.
2. Rois
Boleslas le Vaillant (967-1025)
Fils aîné du duc Mieszko Ier et de son épouse tchèque Dubravka. Après la mort de son père, il expulsa la deuxième épouse de Mieszko Ier, Oda, et ses fils. Après la réunification du royaume de Pologne, il chercha à devenir roi. C’est pourquoi il entama des relations diplomatiques avec la papauté et avec le Saint Empire. Grâce à ses démarches, l’évêque Adalbert, martyr, fut canonisé en 999. En l’an 1000, Boleslas le Vaillant fit ouvrir à Gniezno le premier archidiocèse polonais. La même année, l’empereur Otton III arriva en pèlerinage à Gniezno, ce qui fut un événement d’une grande importance politique.
Casimir III le Grand (1310-1370)
C’est le seul roi polonais surnommé « le Grand », ce qui témoigne de sa contribution considérable à la création de l’Etat polonais. En effet, sous son règne, la Pologne doubla son territoire et devint une puissance économique. Selon un ancien dicton polonais, il trouva la Pologne construite de bois, et la laissa construite de pierre.
Etienne Ier Bathory (1533-1586)
Ce prince de Transylvanie fut élu en 1575 roi de Pologne. Il fut couronné en 1576 après son mariage avec Anna Jagellon, sœur de Sigismond II Auguste, le dernier roi de Pologne de cette dynastie. Ce souverain résolu s’opposa à l’importance grandissante de la noblesse et de magnats. Il défendit la tolérance religieuse que la Diète (assemblée parlementaire) établit comme une des règles de base du fonctionnement de l’Etat polonais.
Stanislas August Poniatowski (1732-1798)
Fils de la famille de magnats Poniatowscy, Stanislas fut couronné en 1764 roi de Pologne grâce à l’appui de la reine de Russie Catherine II (son amante). Il fut mécène d’art et de science, partisan de la pensée des Lumières et un des fondateurs de la Constitution du 3 mai.
Jean III Sobieski (1629-1696)
Il s’illustra comme chef militaire très habile et stratège excellent lors de la guerre contre la Turquie. Il épousa Marie Casimire Louise de la Grange d’Arquien, surnommée Marysienka. Leur correspondance est un des plus intéressants monuments de l’art épistolaire polonaise.
3. Ecrivains
Adam Mickiewicz
Il débuta comme poète avec « Ballades et romances » publié en 1822. Ce recueil de poèmes fut le début de l’époque du romantisme dans la littérature polonaise. Dans son drame « Les Aïeux » (1823-32), il assigna à la Pologne un rôle messianique en comparant la souffrance de la Pologne à celle de Dieu.
Witold Gombrowicz
Ce fut un romancier, un dramaturge, auteur de « Ferdydurke » (1937) et d’autres oeuvres satiriques. Le thème principal de son ouvre consiste en l’immaturité de la nature humaine.
Henryk Sienkiewicz
Ce poète obtint le Prix Nobel de Littérature en 1905 pour son roman « Quo vadis », largement traduit et porté au cinéma plusieurs fois. La vision catholique du monde constitue le fil directeur de toute son oeuvre. Les oeuvres de Sienkiewicz ont été traduites en 50 langues.
Czesław Miłosz
Ce poète, traducteur et critique littéraire a obtenu le Prix Nobel de Littérature en 1980. Ses poèmes et ses essais sont tous autobiographiques. Le thème de l’exil, les réflexions religieuses et métaphysiques, les analyses historiques et littéraires constituent le fil directeur de son oeuvre. Il est considéré comme un poète catholique mais son oeuvre est influencée aussi par la philosophie du Panthéon.
Wislawa Szymborska
Cette poétesse et traductrice a obtenu le Prix Nobel de Littérature en 1996. Ses premières oeuvres sont marquées du réalisme socialiste. Les oeuvres suivantes, pleines de la réflexion sur l’avenir de l’homme, se caractérisent par une forme imprégnée du quotidien et fortement ironique.
Ryszard Kapuscinski
Il fut un écrivain et un journaliste remarquable. Voyageur, il écrivit des reportages qui illustrent les histoires tourmentées de pays d’Amérique Latine, d’Asie et d’Afrique. La région la plus chère à son cœur était l’Afrique (il a été témoin de la fin de l’époque coloniale) à laquelle est consacré en outre le livre « Ebène ».
4. Musiciens
Frédéric Chopin
Le génie musical du XIX siècle qui passa la majorité de sa vie à Paris fut un compositeur romantique qui révolutionna le piano. Son style très expressionniste se reflète dans deux concertos pour piano et dans de nombreuses autres oeuvres.
Krzysztof Penderecki
C’est le docteur Honoris Causa de nombreuses écoles supérieures européennes. Il gagna de nombreux concours prestigieux de musique, en outre un Grammy Award et le prix pour la meilleure musique de film au Festival de Cannes (2000).
Henryk Mikołaj Gorecki
Le premier compositeur de musique moderne qui a atteint une immense popularité. Sa symphonie n° 3 s’est vendue à plus de 1 200 000 exemplaires.
Stanisław Moniuszko
Il est considéré comme le père de l’opéra polonais. Ses adaptations de la musique folklorique pour l’opéra ravivaient les cœurs des Polonais lors de l’éclatement de l’Etat polonais.
Witold Lutosławski
Un des compositeurs les plus remarquables du XX siècle. Il est né à Varsovie en 1913. Son talent musical était très présent dès son enfance.
Zbigniew Preisner
C’est le meilleur compositeur de musique de film. Il coopèra entre autre avec Krzysztof Kieslowski et Agnieszka Holland. Il acquit une gloire internationale grâce à des compositions pour les films « Le Décalogue », « La double vie de Véronique », « Trois couleurs: Bleu, Blanc, Rouge ». Il est lauréat de nombreux prix musicaux, en outre de l’Ours d’Argent à Festival de Film à Berlin et de l’Association des Critiques à Los Angeles.
Urszula Dudziak
Cette chanteuse, femme de Michal Urbaniak, musicien de jazz est paradoxalement plus connue aux Etats-Unis qu’en Pologne. Elle débuta tardivement dans les années 50 et devint vite une des artistes de jazz les plus célèbres. Dans les années 60 et 70, elle effectua plusieurs voyages outre-mer et enfin, s’installa à New York. Elle coopèra avec des musiciens remarquables, par exemple Archie Shepp, Lester Bowie, Bobby McFerrin et Sting.
Barbara Trzetrzelewska
Cette chanteuse est plus connue comme « Basia ». Au début des années 80, elle déménaga en Grande Bretagne où elle connut un succès notable. Elle chanta dans le groupe Matt Bianco et accompagna le pianiste Dannie White. En 1987, elle sort son premier album solo. Beaucoup de ses chansons se trouvaient sur les compilations de tubes britanniques. Etrangement, en Pologne elle reste presque inconnue.
5. Inventeurs, découvreurs, scientifiques
Nicolas Copernic
Le fondateur de l’astronomie moderne, est né à Torun en 1437. Il devint célèbre suite à la publication de l’œuvre  » Des révolutions des orbes célestes  » où il expose sa théorie héliocentrique du système solaire qui orienta toutes les recherches suivantes sur le sujet.
Marie Curie-Sklodowska
Par sa découverte du radium, élément radioactif, elle contribua largement au développement de la physique atomique et à la thérapie du cancer. Cette femme passionnée et déterminée, complètement dévouée à la science est morte d’une maladie engendrée par le contact avec des substances radioactives.
Johannes Hevelius
Cet astronome du XVII siècle, né à Gdańsk, étudia la révolution des comètes. Il classifia les étoiles et dressa une des premières cartes de la surface lunaire. En signe de reconnaissance, un des cratères de la Lune porte son nom.
Henryk Arctowski
Ce scientifique, océanographe consacra sa vie à étudier l’Antarctique. Il observa et décrivit un genre particulier de l’arc-en ciel en forme de halo qui se produit dans les nuages composés de cristaux de glace. C’est pourquoi ce phénomène porte son nom (arc d’Arctowski).
Ernest Malinowski
Il fut le concepteur et le réalisateur de la ligne du chemin de fer qui lie la côte Atlantique à l’intérieur du Pérou. Le tronçon Callo-Oroya a été la ligne du chemin de fer la plus haute au monde jusqu’en 2005. Il contribua aussi largement au développement des sciences sociologiques.
Kazimierz Funk (1884-1967)
Ce biochimiste d’origine polonaise étudia à Berlin et à Bern. Il mena ses recherches dans divers centres scientifiques à Paris, à Berlin et à Londres. Pendant la première guerre mondiale il déménagea aux Etats-Unis et en 1920, il obtint la nationalité américaine. Il étudia les vitamines. C’est lui qui inventa et isola du riz la première vitamine B1. Il soupçonnait que la carence en vitamines pouvait provoquer des maladies comme le scorbut. Il étudia aussi les hormones et les causes du cancer, du diabète et des ulcères. Il contribua à améliorer la production des médicaments et créa lui-même quelques nouveaux médicaments.
Ludwik Zamenhoff (1859-1917)
Ce Juif d’origine polonaise, né à Białystok était un médecin et un linguiste remarquable. Il créa une langue internationale artificielle, l’espéranto. Il croyait que cette langue nouvelle permettrait la compréhension entre les personnes de cultures et de races diverses. L’espéranto s’inspire de nombreuses langues, mais est basé surtout sur la grammaire latine simplifiée. Bien que cette langue ne soit pas devenue une langue internationale, elle s’est vite diffusée dans le monde entier et possède de nombreux partisans. Maintenant, 8 millions de personnes savent s’en servir.
Korczak Ziolkowski (1908-1992)
Ce fut un architecte et sculpteur américain d’origine polonaise. Autodidacte, il ne participa jamais à aucun cours d’art. Dans sa jeunesse, il expérimentait en sculptant dans le bois et dans la pierre. En 1939, il contribua à la création du monument de Mount Rushmore (Nevada de Sud) représentant les 4 têtes des présidents américains. Ses projets suivants lui assurèrent une place parmi les artistes les plus appréciés du siècle.
6. Sportifs
Irena Szewinska
La carrière sportive de cette athlète, qui dura de ses 18 ans à ses 35 ans, est une des plus longues sur une échelle internationale. Szewinska a remporté de nombreuses médailles. Elle a participé à 5 Jeux Olympiques, remportant 7 médailles dont 3 d’or. Elle a battu 6 fois le record du monde et elle est la première femme ayant battu les records du 100, 200 et 400 m.
Andrzej Golota
C’est le boxeur polonais de la catégorie des poids lourds le plus connu. Boxeur amateur, il remporta 111 victoires en Europe et obtint une médaille de bronze lors de Jeux Olympiques de 1988. En tant que boxeur professionnel, il affronta les meilleurs combattants du monde.
Adam Malysz
Un sauteur à ski qui reste encore aujourd’hui le sportif polonais le plus célèbre. Il gagna la Tournée des Quatres Tremplins en 2001 et remporta la médaille d’or en vol à ski à Harrahovo. Il gagna à plusieures reprises sur les tremplins de Salt Lake City, de Sapporo, de Wilingen, de Falnu, de Trodheim et de Holmenkolen. A la fin de la saison, à Polanica, il établit un nouveau record de Pologne: 218,5 m. Ce double vainqueur de la Coupe du Monde a réussit à élever le saut à ski au rang de sport national en Pologne.
Kazimierz Deyna
Le plus grand footballeur polonais. Ses buts fabuleux et imprévisibles lui ont fait gagner le surnom de « Rogal » (croissant) : ses tirs avaient des trajectoires en forme de croissant.
Robert Korzeniowski
Cet athlète polonais a été quatre fois le champion olympique de marche: à Atlanta, à Sydney et aux Athènes. C’est lui qui a établi tous les records mondiaux actuels de marche.
Zbigniew Boniek
Un des footballeurs polonais les plus talentueux, il a débuté sa carrière en équipe nationale de Pologne à l’âge de 20 ans. Il a marqué 24 buts en 80 matchs. Il a joué dans la ligue italienne pour des équipes comme la Juventus de Turin ou l’AS Roma. Après avoir pris sa retraite en 1980, il a fondé sa propre entreprise. Toutefois, il est toujours présent dans le milieu de sport comme vice-président de la fédération polonaise de football (PZPN). Et il fut sélectionneur de l’équipe nationale durant une brève période.
Dariusz Michalczewski
Ce champion de boxe de ces dernières années débuta à Gdansk, sa ville natale, et devint vite champion de Pologne junior dans la catégorie des lourds-légers. En 1991, il devint boxeur professionnel et représenta l’Allemagne. Il est champion de trois grandes fédérations de la discipline: WBO, WBA et IBF dans la catégorie des lourds-léger. Son style de combat très agressif lui a valu le surnom de « Tigre ».
7. Cinéastes
Roman Polanski
Un des metteurs en scène polonais les plus célèbres, il a obtenu un Oscar. Sa vie est imprégnée de tragédies, ce qui se reflète dans ses oeuvres. Il s’échappa miraculeusement du ghetto de Cracovie mais il perdit sa mère dans les camps (elle est morte dans une chambre à gaz).
Andrzej Wajda
En 2003, il obtint un Oscar d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre. Il est considéré comme le père de la cinématographie polonaise moderne. Il doit sa renommée surtout à des adaptations de grandes oeuvres de la littérature polonaise. Son nom est cité parmi l’élite mondiale des metteurs en scène. Il est apprécié pour ses oeuvres éveillant non seulement les émotions des spectateurs mais aussi leur intellect.
Krzysztof Kieslowski
Probablement, le metteur en scène polonais le plus éminent des dernières années. Il débuta avec des courts métrages sur la condition humaine dans la Pologne communiste.
Janusz Kaminski
C’est un réalisateur et un directeur de la photographie américain d’origine polonaise. Il a débuté comme réalisateur dans le film « Les Ames Perdues » en 2000. Dès l’an 1993, il participa à toutes les productions de Steven Spielberg. Il a obtenu des Oscars pour « La Liste de Schindler » (1994) et « Il faut sauver le soldat Rayan » (1999), un British Academy Award et beaucoup d’autres prix.
Krystyna Janda
C’est une des actrices polonaises les plus connues. Elle joue dans les films d’Andrzej Wajda. Elle devint célèbre grâce à des rôles dans le cinéma politiquement engagé. Maintenant, elle joue au théâtre et s’occupe de la mise en scène de spectacles.
Jerzy Skolimowski
C’est un des réalisateurs d’Europe de l’Est les plus originaux. Formé à l’école de cinéma de Lodz en compagnie de Roman Polanski, il émigra en Grande Bretagne où il commença sa carrière professionnelle. Ses films, qui soulèvent des thèmes sérieux et difficiles, lui ont valu la reconnaissance des critiques dans le monde entier.
Andrzej Seweryn
Ce comédien et acteur suivit une formation à l’Ecole supérieure de théâtre à Varsovie. Il joua dans des films tels que « La Terre de la grande promesse » d’Andrzej Wajda ou « Les Paysans » de Jan Rybkowski. En 1980, il commença sa carrière internationale en France. En 1993, il entra, en tant que troisième étranger depuis sa création, à la Comédie Française, un des théâtres les plus prestigieux au monde. Il y interpréta en outre « Dom Juan » de Molière en tant que premier rôle. Il joua dans des films tels que « La Liste de Schindler » de Spielberg, « Mahabharata » de Peter Brook ou « Autour du désir » de Marco Bellocchio.
Izabela Skorupko
Cette actrice et mannequin naquit à Białystok. A 8 ans, elle déménagea avec sa mère vers la Suisse. A l’âge de 17 ans, elle fut découverte par le réalisateur suèdois Staffan Hildebrand qui lui confia le premier rôle dans le film « Only we can love like this » et devint une vedette nationale. Elle parcoura le monde travaillant comme mannequin et chanteuse. En 1995, elle entama sa carrière d’actrice en jouant aux côtés de Pierce Brosnan dans un des films sur les aventures de James Bond, « GoldenEye ». En 1999, elle interpréta le premier rôle dans la superproduction polonaise « Par le feu et le fer ». Elle joua aussi sous la direction de Martin Campbell (« Vertical limit ») et de Rob Bowman (« Le Règne du feu »).
Joanna Pacula
C’est une actrice américaine d’origine polonaise. A cause des événements politiques de 1981, elle quitta la Pologne et commença sa carrière internationale en tant qu’actrice et mannequin. Elle tourne avec les meilleurs réalisateurs d’Hollywood. Elle a joué entre autre dans « Gorky Park » de Michael Apted et « The Kiss » de Pen Desham.

LES PAGES HOTEL ET VILLE:

to top